«

»

Compte-rendu: philosopher ou vivre comme un porc ?

Titre: philosopher ou vivre comme un porc ?
Description: Il s’agira de questionner l’activité philosophique afin de mieux cerner ses prétentions et peut-être aussi ses limites.
Pour lire le compte-rendu, cliquez ici.

Présentation du problème de cette rencontre/débat de M. Christel Benoit :

Philosopher ou bien vivre comme des porcs?
Il est malaisé de fournir une définition simple et définitive de ce qu’est philosopher.
C’est pourquoi, il peut être judicieux de proposer une définition par la négative : en montrant ce qu’elle n’est pas.
D’où l’intéressante opposition entre « philosopher » et « vivre comme un porc ».
En partant du postulat selon lequel « ne pas philosopher » c’est « vivre comme un porc » nous tenterons de discerner le caractère essentiel de l’activité philosophique (interroger, douter, enquêter) en tant qu’elle demeure l’activité majeure par laquelle l’homme devient pleinement homme et échappe ainsi à l’animal-porc qui est en lui.
Si  le porc se vautre et se répand dans la satisfaction de sa consommation et dans l’ignorance de sa propre ignorance, peut-être serons-nous en mesure d’appréhender plus clairement toute la noblesse et la dignité de la pensée philosophante.
De Socrate au porc, nous évoquerons les distances et les oppositions pour mieux saisir les limites de l’un et de l’autre.
A moins que la frontière ne soit plus friable qu’il n’y paraît…

A propos de l'auteur

Braverman Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>